Introduction aux structures conditionnelles avec Python
Workflow

Les structures conditionnelles

Crée un compte
pour enregistrer ta progression

S'inscrire

Introduction aux structures conditionnelles avec Python

Introduction aux structures conditionnelles avec Python

Les structures conditionnelles permettent de tester une condition pour pouvoir effectuer une action ou non, en fonction des résultats de ce test.

Donc pour vous donner quelques exemples, voici trois conditions que l'on pourrait tester, qui sont des cas concrets sur lesquels vous pourriez tomber dans votre travail :

👉 Le nombre entré par l'utilisateur est-il plus grand ou égal à 18 ?

👉 Le nom d'utilisateur entré est-il dans la base de données du site ?

👉 Le mot de passe de l'utilisateur contient-il au moins huit caractères ?

Vous remarquerez que l'on peut répondre à ces trois questions par oui ou par non. Il n'y a pas de place au doute. En effet, une condition va obligatoirement nous retourner un booléen quand elle va être évaluée.

Un booléen, c'est soit vrai, soit faux, et c'est ce qui va nous permettre de décider si oui ou non notre script doit effectuer une action en fonction du résultat que va nous retourner une condition.

Si on reprend les exemples donnés un peu plus haut, ces cas concrets vont pouvoir être traduits en lignes de code qui vont nous retourner un booléen.

# Le nombre entré par l'utilisateur est-il plus grand ou égal à 18 ?
>>> age >= 18
# Le nom d'utilisateur entré est-il dans la base de données du site ?
>>> nom_utilisateur in liste_utilisateurs
# Le mot de passe de l'utilisateur contient-il au moins huit caractères ?
>>> len(mot_de_passe) > 8

On retrouve ici, dans certains cas, les opérateurs de comparaison que l'on a vus dans la partie précédente.

Dans la prochaine partie, on va voir comment utiliser ces conditions pour exécuter une action en fonction du résultat qui nous est retourné.