Les origines du Hello, World!

De ses origines dans les années 70 à sa maintenant célébrité parmi les développeurs du monde entier, cette expression n'est pas sorti de nul part.

Image de profil de l'auteur
Thibault Houdon
Partager:

On connaît tous le fameux 'Hello world', enseigné partout dans le monde dans les cours de programmation. Mais peu de gens connaissent l'histoire de cette expression. Préparez-vous à être surpris !

🐍 La naissance dans les années 70

L'histoire de Hello, World! commence dans les années 70, par l'écriture d'un livre devenu depuis une référence dans l'apprentissage du C : The C Programming Language.

Selon Wikipédia, sa concision en fait un modèle de documentation technique. Le livre fait quand même près de 300 pages (288 pour être précis), soit environ un Houellebecq (pour les intellos) ou un demi Harry Potter (pour les plus-si-jeunes-que-ça). Si vous ne saviez pas quoi faire de votre semaine...

Avant les formations vidéos en ligne, il fallait lire 288 pages d'un gros bouquin gris peu attrayant pour apprendre à coder.

Ce livre a été écrit par deux informaticiens aujourd'hui très célèbres, Brian Kernighan et Dennis Ritchie (le frère de Lionel).

La barbe et les lunettes, un style de vie.

Bien que ce livre ait popularisé l'utilisation de ces deux mots, sa première utilisation connue se retrouve dans un autre manuel, écrit par Brian Kernighan (encore lui), A tutorial introduction to the language B (vous noterez l'originalité du nom des langages de programmation de l'époque).

Et ça tombe bien, ce tutoriel est disponible en ligne. Vous pouvez donc savourer vous-même un petit moment d'histoire, en allant voir de vos propres yeux la première apparition de Hello World.

Enfin, le dernier élément qui amena Hello World à dominer le quotidien des étudiants en programmation et autres développeurs en perdition se nomme Programmable Data Processor 11 (qui préfère qu'on l'appelle par son petit nom PDP-11. Les PDP sont susceptibles).

Le nomadisme digital n'existait pas à l'époque.

Le PDP-11 était à l'époque un des mini-ordinateurs les plus populaires (oui oui, vous avez bien lu, cette armoire à glace est considéré comme un mini-ordinateur). Le langage C ayant été créé au départ pour réécrire UNIX, et le PDP-11 étant la machine qui popularisa UNIX, de nombreux utilisateurs du PDP-11 furent obligés de se procurer le livre de Kernighan et Ritchie pour apprendre à se servir de la bête.

The rest is history.

🐍 Mais vraiment... d'où vient cette expression ?

On sait maintenant pourquoi cette expression est devenue aussi populaire dans le domaine de la programmation, mais pourquoi Hello World et pas ByeBye Poussin (vous comprendrez plus tard) ?

Si vous vous attendiez à quelque chose qui a de la gueule, désolé de vous décevoir.

D'après Brian Kernighan, il se souvient avoir vu un dessin animé dans lequel un poussin à côté de son oeuf prononce les mots 'Hello, World'. La raison qui pousse un programmeur à l'aube de la quarantaine à regarder des dessins animés de poussins reste cependant un mystère.

Vous y penserez à deux fois la prochaine fois que vous irez à KFC (PFK pour les québécois qui me lisent) manger des nuggets.

Après Hello World, ByeBye Poussin.

🐍 Hello world sous toutes ses formes

Si après avoir terminé la lecture de The C Programming Language vous ne savez toujours pas quoi faire de votre vie vous devriez consulter sachez que quelques fous sur Wikipédia se sont amusés à rassembler ce fameux Hello World dans plusieurs centaines de langages de programmation différents.

Vous apprendrez par la même occasion (et moi aussi) que la quatrième dimension n'est pas qu'un film à sketch des années 80 mais également un langage de programmation qui sert à gérer des bases de données.

Et vous, êtes-vous d'accord pour que l'on continue d'utiliser Hello World dans tous les cours de programmation du monde ?

Je m'en remets à vous, quelle expression serait selon-vous plus appropriée ? Faites-nous savoir dans les commentaires !

Abonne-toi à l'infolettre,

pour recevoir en exclusivité les prochains articles.

Articles populaires

Tout le monde les as lus, au moins deux fois !